Remontée capillaires

On désigne sous le terme de capillarité le phénomène par lequel dans un tube fin plongé dans un «liquide mouillant», le niveau du liquide s'élève plus haut qu'à la surface libre extérieure. On démontre en physique que plus le tube est fin, plus le liquide s'élève. Or,les matériaux les plus couramment utilisés en construction sont poreux et les petits «canaux» internes qu'ils comportent jouent, lorsque la construction est mise en contact avec l'eau, le rôle de tubes capillaires qui permettent à cette eau de remonter dans les maçonneries. Ce phénomène se constate effectivement pour tous les matériaux qui présentent des pores très fins (d'un diamètre inférieur à 0.5mm). De plus, l'eau qui migre à l'intérieur des matériaux des constructions anciennes humides n'est jamais pure. Elle est presque toujours chargée de sels dissous qui proviennent soit des constituants eux-mêmes de la maçonnerie, soit du sol lorsque l'humidité est d'origine ascensionnelle (remontées capillaires). Lorsque cette eau s'évapore, ces sels se déposent soit sur le parement extérieur de la maçonnerie donnant ainsi naissance à des «efflorescences», soit à l'intérieur des vaisseaux capillaires des matériaux (ces dernières sont appelées Crypto efflorescences). Ces phénomènes ont créé des fissures puis des décollements d'enduits ou de plâtre.

dummy-1280x720-White-plaindummy-1280x720-Stripes-plaindummy-1280x720-Rope-plaindummy-1280x720-RedDots-plaindummy-1280x720-Mosque-plaindummy-1280x720-Map-plaindummy-1280x720-Goemetry-plaindummy-1280x720-Glass-plaindummy-1280x720-Circus-plain